5 convictions pour retrouver la vraie valeur ajoutée du Design Thinking – Première conviction

5 convictions pour retrouver la vraie valeur ajoutée du Design Thinking – Première conviction

1920 1280 www.creargie.fr

par Denis Medvedeff

 

Première conviction : « Les réponses pertinentes et puissantes naissent de problématiques bien comprises et clairement posées »

 

Nos différentes expériences Design Thinking nous ont convaincus que la clé du succès dans ce type de démarche se niche dans la richesse et la puissance de la phase amont (Immersion). Elle précède et prépare la phase de génération d’idées (Idéation)Cette étape initiale, trop souvent bâclée, fournit une compréhension fine de la situation et des enjeux qui y sont associés. Elle dimensionne le champ créatif. Elle est également un vecteur d’alignement et de mobilisation.

Sa finalité : matérialiser les axes de recherche de solutions. Force est de constater que l’exercice n’est pas simple. Des problématiques molles ou trop ouvertes guident vers des résultats d’une grande banalité. A l’inverse, des sujets trop précis restreignent le champ des possibles. Dans cette première phase d’importance primordiale, il nous faut garder l’œil bien aiguisé ! Être agile dans nos questionnements ! Être attentif à ce qui fait sens !

Le recul nécessaire pour comprendre une situation, capter les bonnes informations n’est pas inné, il se travaille et se perfectionne. Il faut un niveau d’efforts significatif pour clarifier un contexte, bien comprendre la raison d’être d’un projet, déterminer les bénéfices attendus des différentes parties, etc…

Nous sommes particulièrement attentifs dans nos travaux à pousser les équipes projets à prendre le recul nécessaire. Nous les aidons à saisir ce qu’ils ne voient plus, à comprendre ce qu’ils n’ont pas identifié, à matérialiser ce qui n’est pas forcément dit. Ne rien prendre d’emblée pour acquis, savoir challenger, préciser une problématique donnée pour mieux la structurer, ouvrir le champ des possibles, permet in fine de booster la créativité.

Concrètement cette phase d’Immersion permet de :

1.     Clarifier et calibrer l’ambition du projet
2.     Cartographier ce que l’on sait, et
3.     Repérer les domaines qui doivent être investigués
4.     S’immerger dans l’expérience de ceux pour qui il faut innover
5.     Identifier les challenges clés à relever et se forger des premières convictions
6.     Matérialiser les « vraies » questions pour lesquelles les clients du projet (int / ext) attendent des réponses qui n’existent pas encore

Ce dernier point est capital ! C’est celui qui va tout changer.

De ces éléments naissent des questions pertinentes et pragmatiques qui deviennent alors « des tremplins créatifs » pour une phase d’Idéation réussie. Elle a pour conséquence une génération foisonnante d’idées qui mènent à des solutions innovantes et puissantes.

Nos conseils pour cette première étape :

–        Ne rien prendre pour acquis
–        Ne pas foncer tête baissée dans les solutions, ne rien figer trop rapidement
–        Considérer tous les points de vue, n’oublier personne en route,
–        Savoir être en empathie avec les destinataires de l’innovation… sans perdre de vue les objectifs de l’entreprise

Nous sommes à votre disposition si vous souhaitez en discuter et approfondir ce sujet,

A bientôt.
Anne-Claire Rodary et Denis Medvedeff.
Consultants Innovation à Créargie

Aider nos clients à concevoir des solution innovantes

CREARGIE

CREATEUR DE VALEUR

ET D’ENTHOUSIASME

Stratégie
Innovation
Performance

Addresse : 2 rue des Moulins, Paris 01
Phone : +33 1 55 35 10 00
Mail : contact@creargie.fr